Historique - 1974-1995

Camandona SA

En 1974, la société simple est transformée en société anonyme sous la raison sociale « CAMANDONA SA » et devient l’une des plus grandes entreprises vaudoises de la branche.
Progressivement, l’entreprise concentre et développe ses activités dans les travaux publics et le génie civil; elle ne délaisse toutefois pas ses activités dans le secteur du bâtiment, notamment la construction de complexes urbains comme :

- Le Bois du Caudray, à Renens

                                                   – Le quartier de Champ-Soleil, à Lausanne

- Les tours de Malley, à Lausanne

- Les magasins IKEA, à Aubonne

Une seconde halle est même construite à Crissier pour agrandir l’usine de préfabrication…

Cela étant, l’option revêtements bitumineux est bel et bien prise et, suite à l’arrivée de l’informatique dans les systèmes industriels, les installations par des centrales de nouvelle génération de Daillens et St-Triphon sont remplacées, respectivement en 1976 et 1979.

En 1983, une autre centrale est installée à Montagny-sur-Yverdon pour approvisionner les chantiers de construction de l’autoroute N5 entre Yverdon et Grandson.

En 1987, cette installation est déplacée sur le site de Daillens et complétée par une unité de concassage, lavage et triage de matériaux minéraux bruts.

En parallèle, l’entreprise acquiert progressivement un important matériel de pose supplémentaire (raboteuses, finisseuses, rouleaux) et, plus tard, un équipement complet de stabilisation.

En 1991, la centrale de Daillens reçoit une unité de stockage à chaud des agrégats, communément appelée « Hot Stock », ainsi qu’un tambour sécheur pour le recyclage à chaud des matériaux bitumineux issus du rabotage de chaussées (valorisation de déchets).